France Gall – Ella, elle l’a

France Gall et Michel BergerPour comprendre la naissance de cette chanson, il faut remonter au milieu des annĂ©es 70. DĂšs cette Ă©poque Michel Berger veut dĂ©dier une chanson Ă  Ella Fitzgerald, artiste de jazz qu’il admire beaucoup. Cette chanson inachevĂ©e se nomme «The first lady of song».

Michel Berger accaparĂ© par la crĂ©ation de l’opĂ©ra-rock «Starmania» va mettre cette chanson en suspend.

En 1987, Michel attaque la crĂ©ation du nouvel album de France Gall intitulĂ© «Babacar». C’est alors qu’il repense Ă  cette chanson qu’il verrait bien sur cet album.

EnregistrĂ© Ă  Milan dans un chĂąteau fort transformĂ© en studio d’enregistrement comme toute les chansons de l’album. La Chanson renommĂ©e «Ella, elle l’a» (2Ăšme single Ă  sortir de l’album) verra le jour au printemps 1987. La complexitĂ© rythmique de ce titre fera dire Ă  France Gall «Cette chanson a Ă©tĂ© un vĂ©ritable cauchemar pour les musiciens et pour moi».

«Ella, elle l’a» restera plusieurs semaines en tĂȘte du Top 50 et s’Ă©coulera Ă  plus de 500 000 exemplaires.

Double reconnaissance pour France Gall, avec cette chanson elle recevra 2 victoires de la musique (en 1987 et en 1988) et la reconnaissance de la profession.

par CĂ©dric

Partager avec :